Voyager 10 Debian Buster

Qu’est-ce que Debian ? fr >
What is Debian ? en >
List Videos Voyager 10 Debian Buster >

Bonjour à tous.
Je vous présente Voyager 10, basé sur Debian Buster 10 Hybrid, composé de 3 versions. Une version unique Gnome free open-source 64 bits pour les puristes et 2 variantes Gnome non-free et free 64 bits et i386 avec l’ensemble des firmwares → installés pour ceux qui auraient des problèmes de compatibilités matériels avec la version free. Versions construites autour du nouveau bureau Gnome 3.30 → et le noyau Linux 4.19 → Attention, Voyager 10 n’est qu’une variante poussée de Debian Buster. Toute la structure interne de Debian 10 est laissée par défaut afin d’éviter tous problèmes de sécurités et de packages et toutes les mises à jour proviennent de Debian officiel. C’est aussi une version internationale car toutes les langues et traductions ont été conservées. Parmi les nouveautés Debian Buster, la sécurité est à l’honneur avec la prise en charge de SecureBoot →  pour les architectures amd64, i386. Cela signifie que les utilisateurs ne seront plus obligés de désactiver la prise en charge de Secure Boot dans la configuration du microprogramme. Il y a aussi l’activation d’AppArmor → sur les nouvelles installations, le choix de Wayland comme serveur d’affichage par défaut pour GNOME avec le noyau Linux 4.19.0-4. Pourquoi Wayland lien ici ? →  Cette nouvelle distribution utilise les versions du noyau LTS entraînant ainsi un support matériel bien meilleur, ainsi qu’un cycle de maintenance de 5 ans. L’idée générale de Voyager est d’introduire dans Gnome des extensions préinstallées et, des scripts regroupés dans une Box qui optimisent le système avec, un choix de logiciels nécessaires. L’ensemble dans une ergonomie repensée. Une vidéo et une présentation images sont à votre disposition. A bientôt pour cette nouvelle aventure humaine et numérique.

List Videos Voyager 10 Debian Buster >

Pourquoi Gnome Shell maintenant ? Parce que Voyager avait abandonné pour toutes ses versions le bureau Gnome Shell il y a 10 ans pour xfce, en raison de sa jeunesse, son poids en ressources mémoires et surtout pour son manque de souplesse et d’extensions, problématiques à l’époque. Maintenant, après plusieurs tests, la conclusion est qu’une partie du système Gnome Shell est à nouveau ergonomique, modifiable et plus souple qu’à ses débuts. Les efforts pour réduire globalement la consommation de ressources étaient suffisants pour se lancer à nouveau dans l’aventure Gnome sans xfce, malgré sa légèreté légendaire, qui malheureusement reste encore à la version 4.12 comme pour Debian Stretch et, non en version xfce 4.14. De toute façon, xfce ne sera proposé que pour les LTS ubuntu.

Voyager se veut multi-profils et multitâches dans un environnement esthétique et immersif autant que possible et cela, depuis les origines de Voyager , afin que le temps passé sur votre machine soit dès plus agréable. En résumé, l’idée générale est que, pour chaque profil, on aurait à disposition des options types qu’on peut ou pas activer.

Voyager n’est pas une distribution avec ses dépôts mais bien une variante de Debian 10 Buster comme rappelé plus haut et partage exactement la même base, des logiciels communs (logithèque), les mêmes dépôts APT, le même nom de code et le même cycle de développement.

Attention, je le répète, mais cette Voyager 10 n’est pas faite pour les débutants voulant se lancer vers Debian et ne connaissant pas grand chose à Linux. Par contre, vous pouvez toujours essayer la 10 en live pour voir de quoi il s’agit. Mais pour l’installation, attention, si vous êtes vraiment pas sûr, je conseillerais plutôt, soit de l’installer sur une machine annexe pour la tester soit de prendre avant une Debian officielle basique mais instructive qui permet de se faire la main et d’apprendre avec l’aide du forum Debian. Pour conclure, l’important pour moi est de toujours donner à voir et saisir une autre expérience de Debian sinon autant prendre la Debian officielle qui est très bien et que je recommande vivement. Merci de toujours suivre l’Aventure Voyager .

Question ?

Pour toutes les questions relevant de cette version 10, qui n’est qu’une puissante personnalisation construite autour d’une Debian pure et dure ou quasiment rien a été changé dans les profondeurs, j’espère donc que vous comprendrez que pour Debian, il vous faudra aller sur le site de Debian car j’aurais ni le temps ni la force d’expliquer Debian aux novices, je ne répondrais donc que sur les fichiers relatifs à Voyager dans Debian. En résumé, pour le forum Debian, vous pouvez aller ici ou ici pour les questions Debian où sur youtube ici si vous cherchez un tuto, une précision, etc.Ils sont très bien et disponibles pour les forums mais attention, soyez toujours respectueux de la disponibilité des gens. Vos demandes doivent être intelligentes et modérées. Au risque de me répéter, ici je ne répondrais que sur les fichiers Voyager dans Debian. Car vous comprendrez bien que je n’aurais pas le temps de m’occuper du reste. Merci.

Equipements système recommandés

* Voyager 10.1 Debian Buster

Pour les débutants et les autres, préférez les versions non-free et free pour que votre matériel soit bien reconnu.

Install 10 mn Out Of The Box
5 ans de mises à jour lts – 2022

64 BITS EFI – USB/DVD 2.8 Go
Non-free / Free Firmware

Download 64 bits

32 BITS EFI – USB/DVD 2.8 Go
Non-free / Free Firmware

Download 32 bits

Pour ceux qui chercheraient l’aventure avec la version free open-source,
télécharger le dossier firmware ici zip ou tar et décompressez le à la racine de
votre  clé USB ou sur une autre clé. Puis installer par le boot graphique install.
Vous sera demandé le média USB à l’installation. Autre possibilité, pour avoir
le matériel internet/wifi reconnu, si vous avez installé Voyager 10 par le live.
Décompresser le fichier firmware et installer le deb en cliquant droit dessus :
firmware-iwlwifi_20190114-1_all.deb Puis redémarrer le pc.

64 BITS EFI – USB/DVD 2.4 Go
Free Firmware Open-source

Download Free 64 bits

Versions 10.1 64/32bits – Release 20 Septembre 2019
Versions 10 64/32bits – Release 10 Août 2019

*Alternative downloads

Torrents

Empreinte ISO

MD5SUM 64bits : 17a1dce0aecb7d176035a25474c47ef
MD5SUM 32bits : 0b51c3c33c96a76fe998cacf09e40763
MD5SUM Free 64bits : f6825af05864c9ff26bb3e778efca929
Calculer md5sum. En ligne de commande ouvrir terminal (clic droit) dans dossier iso et coller :
md5sum Voyager-10.1-Debian-amd64.iso
md5sum Voyager-10.1-Debian-i386.iso
md5sum Voyager-10.1-Debian-free-amd64.iso

Installation

IMPORTANT

2 possibilités

  1er choix
Debian GNU/Linux Live + Calamares installer
Chercher install Debian ( icône rouge) dans Dash dock
Défaut installation Debian avec Voyager – video fr ici
avec # sudo

Boot Live

Calamares installer doc ici

2eme choix
boot + Graphical Debian Installer
Defaut installation Debian en partie automatique vidéo fr ici
avec # su root
Sources-list Debian

*

Mot de passe – Connexion automatique – Ajouter utilisateur

Une fois l’istallation terminée, pour changer de mot de passe, rajouter un utilisateur ou activer connexion automatique. Aller dans paramétrage Gnome et sélectionner, première icône tout en bas du panneau panel comme indiquer sur image ci-dessus, et aller dans Détails/utilisateur puis déverrouiller en haut icône cadenas et changer. Si vous avez sélectionner à l’installation auto login et que le système marche pas, soit vous réinstaller sans autologin et par gnome paramétrage vous selectionner connexion automatique. Ou par une live USB, aller dans le dossier/fichier  /etc/gdm3/daemon.conf et décocher  # AutomaticLoginEnable = true # AutomaticLogin = user1 ou votre user.

*

Pare-feu – Gufw

Si le Pare-feu ne s’ouvre pas à cause de “/usr/bin/gufw-pkexec: line 13: …. Segmentation fault…” pour une session wayland faire :

Terminal :
echo $XDG_SESSION_TYPE

si “wayland”

Terminal :
xhost si:localuser:root

si “localuser:root being added to access control list”

Terminal :
gufw

Terminal :
xhost -si:localuser:root

Impossible de lancer une application comme admin. Wayland n’autorise pas de manipulations aussi dangereuses : lancer des applications en tant que root représente une surface d’attaque importante pour un éventuel hacker. L’élévation des privilèges devra désormais être gérée par chaque application en fonction de ses besoins (voir les applications en exemple dans la note suivante) via polkit. (extrait doc ubuntu)

Pensez prioritairement à avoir des usages “sains” des droits d’administration (applications adaptées à la gestion moderne des droits, ou ligne de commande) :

Utiliser GNOME Paquets au lieu de Synaptic
Utiliser GNOME Disques au lieu de GParted
Utiliser nano au lieu de gedit
Utiliser des commandes de manipulation de fichiers plutôt que de faire “sudo nautilus”.

Alternativement, il est toujours possible d’utiliser la session X.org pour certains usages n’ayant pas d’alternative.
La commande décrite dans cette note réduit à néant les efforts de Wayland pour sécuriser la session.

Une possibilité pour contourner le mécanisme de sécurité de Wayland est d’utiliser xhost pour autoriser “root” à accéder à la session X de l’utilisateur. En tant qu’utilisateur normal :

xhost si:localuser:root

Après la manipulation, il faut retirer l’accès (sinon vous laisseriez un “trou” dans la sécurité du système) :

xhost -si:localuser:root

*

Voyager 10 Debian Buster est compatible EFI

Aucun problème sinon, la possibilité que la partition windows ne soit pas reconnue au démarrage. Si c’est le cas, pour faire reconnaître Windows au boot, une fois sur votre nouvelle installation de la 9 ouvrir un terminal et passez en root et faites :

@debian:~$ su
root@debian:~# update-grub

ou

sudo update -grub

SSD HDD

INSTALL SUR DD ou SSD

A l’installation de Voyager 10 Debian Buster si efi, n’oubliez pas de faire une partition efi de 530 Mo Laissez Voyager s’installer à côté d’un autre OS en automatique pour les débutants, mais préférez le faire manuellement, surtout si on a plusieurs partitions occupées pour éviter les risques d’erreurs. Choisir manuel dans l’installateur de Debian et :

Créez une partition point de montage / en ext4 (formater) un swap (une fois 1/2 votre ram)

Login : user
mot de passe : live  

Logiciels USB

Voyager 10 construite avec Xorriso Hybrid
Compatible EFI

Pour faire une clé usb, prendre mintstick déjà installé sur Voyager 10 ou télécharger ici. Ou Unetbootin ici Si vous êtes sur windows, prendre ce logiciel linuxliveusb ici ou Rufus ici en manuel ici Sinon, en DVD gravez bien en petite vitesse, dvd non usé…

Attention, en EFI live Voyager 10 USB vous aurez qu’un simple menu en anglais comme avec le logiciel Unetbootin qui refait lui-même son menu. Avec Grub-pc vous aurez le menu Voyager 10 avec toutes les langues en boot USB ou DVD.

Si erreur au boot impossible de monter can not mount /dev/loop0 (/cdrom/casper/filesystem.squashfs) avec Unetbootin pour Linux ou Linuxlive usb creator pour windows ou autres…

Il faut remettre à zéro l’amorce de ta clef avant d’y réinstaller une nouvelle iso. Donc depuis un linux quelconque, lancez d’abord dans un terminal :

sudo fdisk -l
Pour identifier à coup sûr la lettre X attribuée par le système à ta clef /dev/sdX, pu
is lancer

sudo dd if=/dev/zero of=/dev/sdX bs=512 count=4096


En remplaçant X par la lettre trouvée précédemment.En général c’est sdb. Ensuite reformater la clé avec minstick ou usb creator ubuntu sur Voyager par exemple. Tester sur une de mes clés qui avait ce problème tout le temps et tout passe maintenant avec unetbootin et usb creator.

Linux : forcez Unetbootin à formater lui-même la clé. Prenez une clé occupée. Ou reformatez la clé en bas niveau pour effacer les résidus qui bloquent la clé.

Windows prendre Rufus ici
Windows / Linux prendre Etcher ici
Live usb Voyager avec Mintstick lien ici
Live Usb Voyager avec Unetbootin lien ici

Clé USB

Créez clé USB en ligne de commande
Référence de votre clé avec usb monté
Terminal: su fdisk -l ou sudo

Si sdbX comme référence clé
Terminal :
dd if=Voyager-10.1-Debian-amd64.iso of=/dev/sdb(X) && sync
dd if=Voyager-10.1-Debian-i386.iso of=/dev/sdb(X) && sync
dd if=Voyager-10.1-Debian-free-amd64.iso of=/dev/sdb(X) && sync

Présentation

Gnome-Shell doc debian ici ou doc ubuntu ici

Je mets les 2 docs Debian / ubuntu car Debian n’est pas toujours mises à jour sur wiki.

1. Manuel de Gnome universel pour les débutants. Icône Bleue avec point d’interrogation sur le Dash.

2. Wallpaper Voyager par défaut city mod

3. Autres Wallpapers avec typo Voyager

4. Icônes Thème en bleu. Plus de 24 couleurs et variantes basées sur Yaru

5. Mot de passe – Connexion automatique – Ajouter utilisateur

Pour changer de mot de passe, rajouter un utilisateur ou activer connexion automatique. Aller dans paramétrage Gnome et sélectionner, première icône tout en bas du panneau panel comme indiquer sur image ci-dessus, et aller dans Détails/utilisateur puis déverrouiller en haut icône cadenas et changer. Si vous avez sélectionner à l’installation auto login et que le système marche pas, soit vous réinstaller sans autologin et par gnome paramétrage vous selectionner connexion automatique. Ou par une live USB, aller dans le dossier/fichier  /etc/gdm3/daemon.conf et décocher  # AutomaticLoginEnable = true # AutomaticLogin = user1 ou votre user.

5a. Si le Pare-feu ne s’ouvre pas à cause de “/usr/bin/gufw-pkexec: line 13: …. Segmentation fault…” pour une session wayland faire :

Terminal :
echo $XDG_SESSION_TYPE

si “wayland”

Terminal :
xhost si:localuser:root

si “localuser:root being added to access control list”

Terminal :
gufw

Terminal :
xhost -si:localuser:root

Impossible de lancer une application comme admin. Wayland n’autorise pas de manipulations aussi dangereuses : lancer des applications en tant que root représente une surface d’attaque importante pour un éventuel hacker. L’élévation des privilèges devra désormais être gérée par chaque application en fonction de ses besoins (voir les applications en exemple dans la note suivante) via polkit. (extrait doc ubuntu)

Pensez prioritairement à avoir des usages “sains” des droits d’administration (applications adaptées à la gestion moderne des droits, ou ligne de commande) :

Utiliser GNOME Paquets au lieu de Synaptic
Utiliser GNOME Disques au lieu de GParted
Utiliser nano au lieu de gedit
Utiliser des commandes de manipulation de fichiers plutôt que de faire “sudo nautilus”.

Alternativement, il est toujours possible d’utiliser la session X.org pour certains usages n’ayant pas d’alternative.
La commande décrite dans cette note réduit à néant les efforts de Wayland pour sécuriser la session.

Une possibilité pour contourner le mécanisme de sécurité de Wayland est d’utiliser xhost pour autoriser “root” à accéder à la session X de l’utilisateur. En tant qu’utilisateur normal :

xhost si:localuser:root

Après la manipulation, il faut retirer l’accès (sinon vous laisseriez un “trou” dans la sécurité du système) :

xhost -si:localuser:root

6. Langues et Pays. Première chose à faire si problème de langues et clavier. Aller dans paramètres/Pays et langues sélectionner Gérer les langues installées.

7. Clavier. Aller dans System Settings/Pays et Langue/Sources de saisie et sélectionner + et ajouter et supprimer les langues en trop. Ou terminal ci-dessous.

Open terminal :
sudo (ou su) dpkg-reconfigure keyboard-configuration

8. Prise en charge des langues. Sélectionner Installer/supprimer des langues. Enlever les langues en trop et appliquer.

9. Langues et Firefox. Si Problème de langues, aller dans Edition/Préférences/Général/Langues et Apparences/Choisir puis régler supprimer ou descendre ou ajouter langues.

10. Nouveautés Voyager 10 par rapport à 9.4 Conky Batterie avec % et Power off-line ou on-line.

9. Info conky

Conky changer format date et heure sur le conky bureau. doc ici

${time %H %M %P} 24-hour format.
${time %I %M %P} 12-hour format.

Conky

Terminal :
nano ~/.conky/conky/conky14/TimeFull

Sauvegarder
Ctrl+O puis valider par ↵ Entrée

Fermer l’espace en cours / Quitter
Ctrl+X

doc fr nano ici
doc en nano (shortcuts) here

ou

Terminal :
gedit ~/.conky/conky/conky14/TimeFull

Si problème segment faite :
Terminal :
xhost si:localuser:root

changed here time :

${voffset 8}${font Astera:size=20}${color}${time %H %M %p}${font}${voffset -8}
${voffset 8}${font Sawasdee:size=15}${color1}${time %A} ${time %e} ${time %B}${font}

11. “Comme on a pu le lire sur le blog du GNOME Libre, une série de correctifs apportés à GDM avait permit de faire chuter le poids du Gnome-Shell 3.30 sur la mémoire vive : de 280 Mio de moins. Les efforts pour réduire globalement la consommation de ressources ont porté leurs fruits puisque, mis bout à bout, ce ne sont pas moins de 750 Mio de mémoire vive qui ont été libérés pour cette version !”  Le système devient très réactif.

12. Dash to Dock Extension du Dock de gnome Shell déjà intégré. Pour ajouter une icône Applications aller dans Applications View et clic droit dessus et sélectionner “Ajouter aux favoris”. C’est simple. Corbeille sur le bureau pour son indicateur dynamique entre corbeille pleine et vide.

13. Pour mettre icône Bureau sur le Bureau avec la corbeille. Aller dans les extensions et sélectionner Desktop icons puis activer montrer dossier personnel sur le bureau.

14. Pour ajouter des icônes applications sur le Dash en bas. Aller dans Vue d’ensemble Applications construit par sections.

 Ouvrir…

15. Cliquer droit sur l’icône souhaitée et sélectionner Ajouter aux favoris. Votre application est enfin sur votre barre du bas.

16. Panel haut gauche avec Shell ensemble de vue bureau et Shell ensemble de vue Applications

17. Panel haut droit avec une partie des extensions comme terminal, radio, dates, etc. A vous de tester

18. Toujours rappeler les enjeux de notre monde numérique sans faire de moralisme. J’ai fait un Wallpaper à cet effet basé sur le jeu Division 2 en me demandant, quel monde nous voulons ? Une dictature numérique ou libre. A mon avis, on doit jamais perdre de vue cette interrogation à l’instar du mémorial Lincoln qui rappel ce combat pour la liberté, monument qui fait face au Capitole et représenté sur le wallpaper ci-dessus. Lincoln sera-t-il encore le symbole d’une Amérique numérique ?

19. De quoi sera fait demain ?
Dictature numérique ou liberté numérique.

20. Mars 2019 près de Lannion, Bretagne. Photos  intégrées dans Voyager 10 . La beauté toujours et encore. Et il me faut bien l’avouer, où qu’elle soit, je m’en lasserait jamais.

21. Nautilus, le navigateur de fichier avec icônes oranges.

22. View miniatures applications.

23. Bureaux View

24. Applications menu Shell regroupés en sections.

25. Search…

26. Options regroupées dans un panneau unique. Audio, wifi, reboot, session, System Settings, apparences, etc

27. Terminal Drop Down. Extension Quake Mode. A été créé des alias (raccourcis commandes linux) Pour les changer aller dans la Box (Icône B)/réparation/Bash aliases

Commandes aliases principales terminal :

update
upgrade
autoremove
clean
install
purge
dpkg

28. Calendrier, météo, alertes et notifications

29. Détails météo avec votre ville. Cliquer sur tableau date heure et en bas sur Météo. Une fenêtre ouvre, cliquer sur emplacement à gauche en haut puis mettre votre ville.

30. Radio

31. Notes

32. Paramétrages des Extensions qu’on peut désactiver ou activer ou supprimer.

33. Installer d’autres extensions ou faire des mises à jour. Aller ici et sélectionner Click here to install browser extension. Pour les mises à jour aller en haut sectionInstalled extensions

34. Paramétrage du Dash to dock. Clic droit sur icône en bas à gauche.

35. Fenêtre de paramétrages du Dash to Dock

36. Extension Coverflow alt+tab

37. Vue d’ensemble Applications par sections. Pour traduire dans votre langue, à vous de les renommer clic droit dessus, surtout pour les langues étrangères. Ci-dessous les noms des sections à traduire ou renommer.

[‘accessories’, ‘chromeapps’, ‘games’, ‘graphics’, ‘internet’, ‘office’, ‘programming’, ‘science’, ‘soundvideo’, ‘systemtools’, ‘universalaccess’, ‘wine’]

Traduction Gtranlate

[‘accessories’, ‘chromeapps’, ‘games’, ‘graphics’, ‘internet’, ‘office’, ‘programming’, ‘science’, ‘soundvideo’, ‘systemtools’, ‘universalaccess’, ‘wine’]

38. Voir la liste des sections dans dconf-editor. Ouvrir un terminal  et faire :

dconf-editor org.gnome.desktop.app-folders

39. Ouverture par sections.

40. Autre option. Applications récentes ouvertes

41. Logiciels

42. Si une fois installé, un message “…falled to download https//cdn.fwupd.org/download/…” indique une impossibilité de update. Ouvrir un terminal et faite :

Terminal :

update
upgrade
autoremove
clean

Redémarrer machine ou session

43. Sélectionner dépôts. Aller en haut au panel à droite et sélectionner dépôts de logiciels

44. Dépôts de logiciels. A vous de choisir vos dépôts et actualiser. Ou aller dans System tools/ software & update

45. Pitivi logiciel de montage vidéo

46. Rhythmbox : gestionnaire de musique, lien ici. Une application simple et intuitive de lecture audio et de gestion de bibliothèque musicale, inspirée à l’origine par iTunes® d’Apple® et distribuée sous licence publique générale V2. Noms de Musiques intégrés au tableau de notifications dans section date calendrier.
Rhythmbox repose sur le puissant moteur multimédia GStreamer.
Rhythmbox possède un grand nombre de fonctionnalités, telles que :

Support d’un très grand nombre de formats audio au travers de GStreamer
Édition des métadonnées (tag)
Lecture et création de CD audio
Support du « fondu enchaîné »
Récupération d’informations sur Internet (paroles, pochettes…)
Support des Web-radio
Listes de lecture (manuelles ou « intelligentes »)
Support des PodCasts
Bonne intégration de Magnatune ou encore Last.fm
Un système de greffons (les fonctionnalités qui vous sont inutiles sont désactivables)
Support de l’iPod et des baladeurs utilisant le protocole MTP

47. Smtube pour Youtube avec player totem qui marche bien en remplacement de Miniube qui marchait plus surtout pour les liens musiques. Icône player purple.

48. Gnome-twitch pour suivre les directs Gaming. Aller dans Sound & Vidéo

49. GNOME Cartes L’application GNOME Maps est un visionneur de cartes qui utilise OpenStreetMap pour fournir une carte du monde riche en données géographiques (noms de lieux, routes et distances, images satellites, etc.). Ici ma région. Magique. Aller dans Accessoires/cartes.

50. Minstick pour formater clé USB et installer une iso linux.Aller dans Accessoires.

51. Firefox 60.8 ESR Une version de sécurité

52. Agenda pour les RV et Thunderbird pour les mails.

53. BleachBit normal ou root. Un nettoyeur de fichiers comme cleaner. Aller dans System tools

54. Tous LibreOffice et Gedit, simple éditeur de texte.

55. Transmission pour les fichiers Torrents

Comment utiliser l’enregistreur d’écran secret de GNOME Shell

56. Pour enregistrer votre écran de bureau Ubuntu (et tout ce qui apparaît et se passe dessus) et l’enregistrer en tant que vidéo, appuyez simplement sur ce raccourci clavier:

Ctrl + Alt + Maj + R

Vous pourrez savoir qu’un enregistrement d’écran est en cours, car un petit point rouge apparaît dans la zone de la barre d’état système:
L’enregistrement s’arrête automatiquement après 30 secondes.
Vous pouvez arrêter l’enregistrement à tout moment en appuyant de nouveau sur le raccourci d’écran:

Ctrl + Alt + Maj + R

Une vidéo de votre screencast est automatiquement enregistrée dans le dossier Vidéos de votre dossier Accueil.

Augmenter la durée des vidéos de screencast

Avec seulement 30 secondes, la durée par défaut de la capture d’écran utilisant cette méthode n’est pas idéale, en particulier si vous prévoyez de faire une longue vidéo ou si vous avez besoin de faire la démonstration d’un flux de travail ou d’une fonctionnalité particulière.

Il est possible d’augmenter manuellement la durée des screencasts en modifiant la chaîne de paramètres suivante à l’aide de l’application Terminal:

gsettings set org.gnome.settings-daemon.plugins.media-keys max-screencast-length 60

Remplacez la valeur 60 par la longueur souhaitée en secondes, par exemple 300 pendant 5 minutes, 600 pendant 10 minutes, etc.
Si vous définissez la valeur sur “0”, il n’y aura pas de délai.
Rappelez-vous: vous pouvez arrêter l’enregistrement à tout moment, quelle que soit la durée que vous avez définie. Appuyez simplement sur le raccourci clavier que vous utilisez pour démarrer l’enregistrement et arrêter l’enregistrement.
source lien ici

57. Sauvegardez avec Dejà-dup. Utilitaire de sauvegarde très simple. Interface graphique pour l’outil duplicity, Déjà Dup a pour but de cacher les complexités relatives à une bonne façon d’effectuer des copies de sauvegarde (chiffrement, sauvegardes locales ou en réseau, fréquence de la prise des sauvegardes…) pour se concentrer sur l’essentiel : effectuez des sauvegardes de votre système et de vos données personnelles de manière sécuritaire, complète et fiable. Doc ici

58. Tous les liens du site Voyager dans le fichier Voyager Site en PDF

59. Réglages des thèmes icônes, styles, curseurs, shell, images arrière-plan et écran de verrouillage. Seconde icône sur tableau gauche en bas. Où aller dans Système/ajustement

60. Système/ajustement

61. Paramétrages extensions arrière-plan avec sélection Walls officiels

62. Pour changer les dimensions de L’écran, aller dans System Settings/Periphériques/Ecrans

63. Pour activer le mode nuit, aller dans System Settings/Periphériques/Ecrans Aller en bas et activer.

64. TV HDMI. Aller Dans Paramètre système → Périphériques → Écrans et appliquer selon vos besoins en clonant par exemple votre écran pc sur la TV.

65. Audio HDMI. Aller sur Audio panel icône en haut et sélectionner Haut-Parleurs/Audio HDMI

66. Paramétrages Générales par défaut de Gnome Shell. Sélectionner première icône en bas du panneau à gauche

67. Box Voyager avec nouveau look et de nouvelles options détaillées ci-dessous.

Night Mode
Net Speed
Walls Voyager
Extensions Gnome
Conky Control
Reparation
System Info

68. Box Voyager . Night Mode. Day Mode Orange par défaut

69. Night Mode violet

70. Dark mode avec ciel étoilé.

71. Night Mode  automatique programmable. Voir ici vidéo le fonctionnement avec crontab.

 3 modes rajoutés :

Mode Automatic
Change Hours
Stop Automatic

72. Les changements d’heures se font dans nano. Ne changer que les numéros horaires et ne touchez pas au * pour les débutants.

7-19 mode Day (7h du matin à 19h du soir)
20-23 mode Night (20h du soir à 23h)
0-7 mode Dark (Minuit à 7h du matin)

Pour sauvegarder dans Nano, vous devez employer des raccourcis clavier.

Sauvegarder
Ctrl+O puis valider par ↵ Entrée

Fermer l’espace en cours / Quitter
Ctrl+X

doc fr nano ici
doc en nano (shortcuts) here

73. Box Voyager . Net speed. Lancer/fermer l’extension Simple Net speed sur le panel du haut à côté de l’icône terminal. Tout est automatique en un clic, sans passer par le panneau extensions. Un second clic pour fermer.

74. Net speed. Cliquer dessus au panel du haut avec la souris pour obtenir les différentes normes de Speed.

75. ScreenCast de gnome-shell extension. Activer sur panel du haut. Un clic à la box et on ferme. Ne fait pas Webcam comme VokoScreen.

76. Box Voyager .  Nouvelle option Walls Voyager où est regroupé et séparé tous les wallpapers et Photos spécial Voyager pour plus de cohérence.

77. Images par défaut.

78. Ensuite faite défiler et sélectionner votre Image.

79. Clic droit sur image et choisir Définir comme papier peint.

80. Wall par défaut…

81. Presque tous les wallpapers de Ubuntu Officiel depuis l’origine sont installés.

82. Le nouveau Wallpaper Voyager Lincoln basé sur Division 2.

83. Voyager box avec la nouvelle option Walls Voyager décrit plus haut est en plus du système ci-dessus, de Wallpapers par défaut de Gnome Shell Debian qui se trouve dans system settings.

84. Box Voyager . Nouvelle option  Extensions Gnome. 4 sélections pour le centre d’extensions de gnome sur internet. Avec comme rubrique Name, Recent, Downloads, Popularity et Installed Extensions. Une facilité qui manquait à gnome pour aller directement sur son centre d’extensions sur internet. Surtout pour les débutants ou ceux qui sont peu familiarisés à gnome et ses possibilités réelles. En un clic, on a ce qu’on cherche.

85. Gnome extensions par défaut nommé Name sur internet.

86. Conky Control

87. Box Voyager . Nouveaux conky et d’autres supprimés. Ici nouveau conky Moonligh

88. Box Voyager . Reparation avec des options de nettoyages et configurations.

Purge Cache Home
Purge Cache Audio
Purge Cache Smtube et Minitube
Enable ‘New Document’ right-night menu Nautilus.
Restore Lost Data
Conky configuration
Bash aliases + Meteo et Lune

89. Créer une section nouveau document dans le menu contextuel au clic-droit pour avoir txt odt word doc…

90. Aller dans la Box Voyager /Reparation et sélectionner Enable ‘New Document’ right-night menu Nautilus.

91. Box Voyager . System Info ci-dessous.

92. System info

93. Renommer. Nouveau script au clic droit de renommage photos de masse en plus de celui de Gnome-shell, qui reste simple au clic droit. Donc rajouts de 2 scripts pour renommer. Un en Anglais et un traduit en français avec plein d’options. Sélectionner les photos puis clic droit dessus et choisir Actions/renommer. Dans dossier script il y a aussi :

Scripts Nautilus

Action :

Chown-me (droit user)
Chown-Root (droit root)
Make-Executable (droit exécutable)
Renamer (renommer images us)
Renommer-fr (renommer images fr)

Check :

HashCheck.iso (contrôle hachages iso)

Images :

Jpg vs Pdf (image jpg en pdf)
Jpg vs Png (Image jpg en png)
Png vs Jpg (image png en jpg)
Png vs Pdf (image png en pdf)

94. Plugin nautilus

nautilus-image-converter (redimensionner image)
seahorse-nautilus (chiffrer..)
nautilus-admin (ouvrir dossier en root ou fichier)

95. Ouvrir en root. Clic droit…Ouvrir en tant qu’Adminitrateur

96. Tiling option. Agencement automatique vertical ou horizontal par glissement fenêtres. Très pratique et très bien fait.

97. GNOME Boxes est un logiciel libre (licence LGPL v2) de l’environnement GNOME permettant d’accéder à des machines virtuelles ou distantes. doc Debian ici doc ubuntu ici

Terminal :
install gnome-boxes

98. GNOME Boxes avec Voyager

*

*

Vous aimez Voyager … Vous pouvez faire un don du montant de votre choix pour aider à sa création et aux différents frais, serveur… Merci à tous

Faire un don

*
*

8 réflexions au sujet de « Voyager 10 Debian Buster »

  1. Parti tester les périphériques de l’ordi de mon père (Ubuntu LTS) avec la version 10.0 j’ai été surpris de trouver le live vide concernant **l’impression** (imprimante et scanner). Peut-être un reflet de la situ chez Debian (la page du wiki Debian facile renvoit directement chez Ubuntu-fr) ?

  2. Merci pour tous vos efforts and votre labeur.

    Je suis un utilisateur de Debian de longue date et j’ai pris l’habitude dans /etc/apt/sources.list* d’utiliser testing comme nom courant au lieu du nom base sur les caracteres du filme (buter par example) parce que c’est plus facile de maintenir la distribution a jour. Est-il possible de faire de meme avec Voyager? Maintenant par example, j’ai stretch dans mes sources.list, si je les remplace avec stable ou testing, est-ce ma mise a jour sera automatiquement ajuster pour buster?

    1. Merci sinon oui vous pouvez mais nous n’aurez pas les nouveautés voyager en version 10. Le mieux c’est de remplacer stretch pas buster dans les sources list ou ici

      1. Merci et j’ai eu la belle surprise de ne pas avoir reçu les nouveautés de la version qui a precede le 9. Mais, être capable the simplement laisser la version a “stable,” “testing” ou “unstable.”

        Je vais lire l’article que vous m’avez recommander.

        Merci encore une fois.

  3. Vous-avez des problèmes avec le DLL sur Sourceforge ? Impossible à DLL l’iso : Server Error
    An error occurred. See the error logs for more information. (Turn debug on to display exception reports here)

  4. Una distribucion muy completa, soy fanatico de debian y esta distro tiene todas las nececidades que necesito para mi dia a dia y al ser un debian de base es mucho mejor por que he visto distro muy bonitas basadas en ubuntu pero no es lo mismo, esta distribucion me a encantado y no creo cambiarla en un buen tiempo

  5. Merci pour votre travail. Je suis grand fan et utilisateur de Debian depuis pas mal de temps. Il faut bien reconnaître que les bases Debian de qualité ne sont pas si courantes, et votre distro permet de se faciliter un peu la vie tout en étant très jolie. En revanche, si j’ai bien compris, la version Debian de Voyager ne proposera plus Xfce ? C’est dommage pour les machines un peu plus modestes. Pour être tout à fait honnête, je pense que vous ne devriez vous consacrer qu’à Debian pour votre distro. Je trouve qu’il y a déjà assez de bases Ubuntu comme ça. Cela permettrait une moindre dispersion des efforts, et éventuellement de la fournir avec un ou deux DE (comme fait SolydXK par exemple). Bonne continuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8-) :arrow: :-? :?: :!: