Voyager GS 10 Debian Buster – Gamers

Qu’est-ce que Debian ? fr >
What is Debian ? en >
List Videos GS Voyager 10 Debian Buster >

Bonjour à tous.
Je vous présente Voyager GS 10, Edition Gaming basé sur Debian Buster 10.1 Hybrid, composé d’une version unique Gnome non-free et free 64 bits avec l’ensemble des firmwares → installés pour ceux qui auraient des problèmes de compatibilités matériels. Version construite autour du nouveau bureau Gnome 3.30 → et le noyau Linux 4.19 → Attention, Voyager GS 10 n’est qu’une variante poussée de Debian Buster. Toute la structure interne de Debian 10 est laissée par défaut afin d’éviter tous problèmes de sécurités et de packages et toutes les mises à jour proviennent de Debian officiel. C’est aussi une version internationale car toutes les langues et traductions ont été conservées.

Ont été rajouté pour la version GS Edition Gaming la plateforme jeux Steam couplé à Steam session linux pour démarrer la session directement avec Steam. A été intégré l’émulateur Wine 4.15 Staging + Dxvk scripts optimisés pour les jeux avec les drivers VulkanWinetricks pour l’émulation avec des scripts de configurations. Gnome Twitch est aussi de la partie pour les vidéos Gamers avec aussi Lutris et PlayOnlinux, d’autres plateformes de jeux linux. Le but étant d’offrir clé en main, la possibilité de démarrer ses jeux en Steam linux ou par l’émulateur Wine-Staging avec la dernière mise à jour, aussi facilement que possible.

Bien que Voyager GS s’adresse aux joueurs a cependant été laissé une partie des configurations de Voyager 10 pour ceux qui souhaiteraient avoir les 2 plateformes, standard allégé Voyager et Gamers. Aussi, on pourra autant utiliser la GS et faire tout autre chose avec la standard, au besoin. Le but n’étant pas d’avoir plein de jeux ni de multiples configurations jeux mais juste le nécessaire.

Parmi les nouveautés Debian Buster standard, la sécurité est à l’honneur avec la prise en charge de SecureBoot →  pour les architectures amd64, i386. Cela signifie que les utilisateurs ne seront plus obligés de désactiver la prise en charge de Secure Boot dans la configuration du microprogramme. Il y a aussi l’activation d’AppArmor → sur les nouvelles installations, le choix de Wayland comme serveur d’affichage par défaut pour GNOME avec le noyau Linux 4.19.0-4. Pourquoi Wayland lien ici ? →  Cette nouvelle distribution utilise les versions du noyau LTS entraînant ainsi un support matériel bien meilleur, ainsi qu’un cycle de maintenance de 5 ans. L’idée générale de Voyager est d’introduire dans Gnome des extensions préinstallées et, des scripts regroupés dans une Box qui optimisent le système avec, un choix de logiciels nécessaires. L’ensemble dans une ergonomie repensée. Une vidéo et une présentation images sont à votre disposition. A bientôt pour cette nouvelle aventure humaine et numérique.

Pourquoi Gnome Shell maintenant ? Parce que Voyager avait abandonné pour toutes ses versions le bureau Gnome Shell il y a 10 ans pour xfce, en raison de sa jeunesse, son poids en ressources mémoires et surtout pour son manque de souplesse et d’extensions, problématiques à l’époque. Maintenant, après plusieurs tests, la conclusion est qu’une partie du système Gnome Shell est à nouveau ergonomique, modifiable et plus souple qu’à ses débuts. Les efforts pour réduire globalement la consommation de ressources étaient suffisants pour se lancer à nouveau dans l’aventure Gnome sans xfce, malgré sa légèreté légendaire, qui malheureusement reste encore à la version 4.12 comme pour Debian Stretch et, non en version xfce 4.14. De toute façon, xfce ne sera proposé que pour les LTS ubuntu.

Video Voyager GS 10.1 Debian Edition Gaming.

Voyager se veut multi-profils et multitâches dans un environnement esthétique et immersif autant que possible et cela, depuis les origines de Voyager , afin que le temps passé sur votre machine soit dès plus agréable. En résumé, l’idée générale est que, pour chaque profil, on aurait à disposition des options types qu’on peut ou pas activer.

Voyager n’est pas une distribution avec ses dépôts mais bien une variante de Debian 10 Buster comme rappelé plus haut et partage exactement la même base, des logiciels communs (logithèque), les mêmes dépôts APT, le même nom de code et le même cycle de développement.

Attention, je le répète, mais cette Voyager 10 n’est pas faite pour les débutants voulant se lancer vers Debian et ne connaissant pas grand chose à Linux. Par contre, vous pouvez toujours essayer la 10 en live pour voir de quoi il s’agit. Mais pour l’installation, attention, si vous êtes vraiment pas sûr, je conseillerais plutôt, soit de l’installer sur une machine annexe pour la tester soit de prendre avant une Debian officielle basique mais instructive qui permet de se faire la main et d’apprendre avec l’aide du forum Debian. Pour conclure, l’important pour moi est de toujours donner à voir et saisir une autre expérience de Debian sinon autant prendre la Debian officielle qui est très bien et que je recommande vivement. Merci de toujours suivre l’Aventure Voyager .

Question ?

Pour toutes les questions relevant de cette version 10, qui n’est qu’une puissante personnalisation construite autour d’une Debian pure et dure ou quasiment rien a été changé dans les profondeurs, j’espère donc que vous comprendrez que pour Debian, il vous faudra aller sur le site de Debian car j’aurais ni le temps ni la force d’expliquer Debian aux novices, je ne répondrais donc que sur les fichiers relatifs à Voyager dans Debian. En résumé, pour le forum Debian, vous pouvez aller ici ou ici pour les questions Debian où sur youtube ici si vous cherchez un tuto, une précision, etc.Ils sont très bien et disponibles pour les forums mais attention, soyez toujours respectueux de la disponibilité des gens. Vos demandes doivent être intelligentes et modérées. Au risque de me répéter, ici je ne répondrais que sur les fichiers Voyager dans Debian. Car vous comprendrez bien que je n’aurais pas le temps de m’occuper du reste. Merci.

Equipements système recommandés

* Voyager GS 10.1 Debian Buster

Install 10 mn Out Of The Box
5 ans de mises à jour lts – 2022

64 BITS EFI – USB/DVD 3.4 Go
Non-free / Free Firmware

Download 64 bits

Versions 64 – Release 14 Septembre 2019

*Alternative downloads

Torrents

Empreinte ISO

MD5SUM 64bits : 77840dbc321f6565839a0c75f4c1d97f
Calculer md5sum. En ligne de commande ouvrir terminal (clic droit) dans dossier iso et coller :
md5sum Voyager-GS-10.1-Debian-amd64.iso

Installation

IMPORTANT

2 possibilités

  1er choix
Debian GNU/Linux Live + Calamares installer
Chercher install Debian ( icône rouge) dans Dash dock
Défaut installation Debian avec Voyager – video fr ici
avec # sudo

Boot Live

Calamares installer doc ici

2eme choix
boot + Graphical Debian Installer
Defaut installation Debian en partie automatique vidéo fr ici
avec # su root
Sources-list Debian

*

Mot de passe – Connexion automatique – Ajouter utilisateur

Une fois l’istallation terminée, pour changer de mot de passe, rajouter un utilisateur ou activer connexion automatique. Aller dans paramétrage Gnome et sélectionner, première icône tout en bas du panneau panel comme indiquer sur image ci-dessus, et aller dans Détails/utilisateur puis déverrouiller en haut icône cadenas et changer. Si vous avez sélectionner à l’installation auto login et que le système marche pas, soit vous réinstaller sans autologin et par gnome paramétrage vous selectionner connexion automatique. Ou par une live USB, aller dans le dossier/fichier  /etc/gdm3/daemon.conf et décocher  # AutomaticLoginEnable = true # AutomaticLogin = user1 ou votre user.

*

Pare-feu – Gufw

Si le Pare-feu ne s’ouvre pas à cause de “/usr/bin/gufw-pkexec: line 13: …. Segmentation fault…” pour une session wayland faire :

Terminal :
echo $XDG_SESSION_TYPE

si “wayland”

Terminal :
xhost si:localuser:root

si “localuser:root being added to access control list”

Terminal :
gufw

Terminal :
xhost -si:localuser:root

Impossible de lancer une application comme admin. Wayland n’autorise pas de manipulations aussi dangereuses : lancer des applications en tant que root représente une surface d’attaque importante pour un éventuel hacker. L’élévation des privilèges devra désormais être gérée par chaque application en fonction de ses besoins (voir les applications en exemple dans la note suivante) via polkit. (extrait doc ubuntu)

Pensez prioritairement à avoir des usages “sains” des droits d’administration (applications adaptées à la gestion moderne des droits, ou ligne de commande) :

Utiliser GNOME Paquets au lieu de Synaptic
Utiliser GNOME Disques au lieu de GParted
Utiliser nano au lieu de gedit
Utiliser des commandes de manipulation de fichiers plutôt que de faire “sudo nautilus”.

Alternativement, il est toujours possible d’utiliser la session X.org pour certains usages n’ayant pas d’alternative. La commande décrite dans cette note réduit à néant les efforts de Wayland pour sécuriser la session.

Une possibilité pour contourner le mécanisme de sécurité de Wayland est d’utiliser xhost pour autoriser “root” à accéder à la session X de l’utilisateur. En tant qu’utilisateur normal :

xhost si:localuser:root

Après la manipulation, il faut retirer l’accès (sinon vous laisseriez un “trou” dans la sécurité du système) :

xhost -si:localuser:root

*

Voyager 10 Debian Buster est compatible EFI

Aucun problème sinon, la possibilité que la partition windows ne soit pas reconnue au démarrage. Si c’est le cas, pour faire reconnaître Windows au boot, une fois sur votre nouvelle installation de la 9 ouvrir un terminal et passez en root et faites :

@debian:~$ su
root@debian:~# update-grub

ou

sudo update -grub

SSD HDD

INSTALL SUR DD ou SSD

A l’installation de Voyager 10 Debian Buster si efi, n’oubliez pas de faire une partition efi de 530 Mo Laissez Voyager s’installer à côté d’un autre OS en automatique pour les débutants, mais préférez le faire manuellement, surtout si on a plusieurs partitions occupées pour éviter les risques d’erreurs. Choisir manuel dans l’installateur de Debian et :

Créez une partition point de montage / en ext4 (formater) un swap (une fois 1/2 votre ram)

Login : user
mot de passe : live  

Logiciels USB

Voyager 10 construite avec Xorriso Hybrid
Compatible EFI

Pour faire une clé usb, prendre mintstick déjà installé sur Voyager 10 ou télécharger ici. Ou Unetbootin ici Si vous êtes sur windows, prendre ce logiciel linuxliveusb ici ou Rufus ici en manuel ici Sinon, en DVD gravez bien en petite vitesse, dvd non usé…

Attention, en EFI live Voyager 10 USB vous aurez qu’un simple menu en anglais comme avec le logiciel Unetbootin qui refait lui-même son menu. Avec Grub-pc vous aurez le menu Voyager 10 avec toutes les langues en boot USB ou DVD.

Si erreur au boot impossible de monter can not mount /dev/loop0 (/cdrom/casper/filesystem.squashfs) avec Unetbootin pour Linux ou Linuxlive usb creator pour windows ou autres…

Il faut remettre à zéro l’amorce de ta clef avant d’y réinstaller une nouvelle iso. Donc depuis un linux quelconque, lancez d’abord dans un terminal :

sudo fdisk -l
Pour identifier à coup sûr la lettre X attribuée par le système à ta clef /dev/sdX, pu
is lancer

sudo dd if=/dev/zero of=/dev/sdX bs=512 count=4096


En remplaçant X par la lettre trouvée précédemment.En général c’est sdb. Ensuite reformater la clé avec minstick ou usb creator ubuntu sur Voyager par exemple. Tester sur une de mes clés qui avait ce problème tout le temps et tout passe maintenant avec unetbootin et usb creator.

Linux : forcez Unetbootin à formater lui-même la clé. Prenez une clé occupée. Ou reformatez la clé en bas niveau pour effacer les résidus qui bloquent la clé.

Windows prendre Rufus ici
Windows / Linux prendre Etcher ici
Live usb Voyager avec Mintstick lien ici
Live Usb Voyager avec Unetbootin lien ici

Clé USB

Créez clé USB en ligne de commande
Référence de votre clé avec usb monté
Terminal: su fdisk -l ou sudo

Si sdbX comme référence clé
Terminal :
dd if=Voyager-GS-10.1-Debian-amd64.iso of=/dev/sdb(X) && sync

*

Tuto Voyager 10 Debian Buster

Basé sur Voyager 10 Debian Buster Standard , allez sur son tuto ci-dessus pour bien comprendre ce qui relève en partie de la Voyager GS où a été conservé une partie grande de la standard Voyager 10. Ci-dessous n’est présenté que les nouveautés pour  Edition Gaming.

Présentation

Gnome-Shell doc Debian ici ou doc ubuntu ici

Je mets les 2 docs Debian / ubuntu car Debian n’est pas toujours mises à jour sur wiki.

1. Manuel de Gnome universel pour les débutants. Icône Bleue avec point d’interrogation dans rubrique Accessoires.

2. Tous les liens du site Voyager dans le fichier Voyager Site en PDF dans nautilus avec comment activer les dépôts sources-list non libre et libre.

3. Wall par défaut pour GS Edition Gaming comme pour la standard Voyager 10 avec juste le nom de changé. J’ai voulu l’ensemble simple et ergonomique pour que le Gamer ait tous les outils à vue pour plus d’efficacité. L’idée aussi c’est de pouvoir basculer d’une semi Gamer Voyager à une semi Voyager standard avec des outils logiciels appropriés mais minimal.

4. GNOME Twitch est une application permettant de profiter du service de streaming et de VOD de jeu vidéo, d’e-sport et d’emissions apparentées Twitch, directement depuis votre bureau. L’application permet de parcourir les différentes chaînes, d’accéder aux différents jeux, d’ajouter des favoris, et bien évidemment de visionner les différents flux vidéo.

5. Nautilus et nouveau thème Icônes Yaru. Plusieurs couleurs sont disponibles.

6. Dash to Dock Extension du Dock de gnome Shell déjà intégré. Pour ajouter une icône Applications aller dans Applications View et clic droit dessus et sélectionner “Ajouter aux favoris”. C’est simple. Corbeille sur le bureau pour son indicateur dynamique entre corbeille pleine et vide.

7. Fenêtre de paramétrages du Dash to Dock. Clic droit sur icône en bas à gauche.

8. Pour mettre icône Bureau sur le Bureau avec la corbeille. Aller dans les extensions et sélectionner Desktop icons puis activer montrer dossier personnel sur le bureau.

9. Pour ajouter des icônes applications sur le Dash en bas. Aller dans Vue d’ensemble Applications construit par sections.

 10. Ouvrir…

11. Cliquer droit sur l’icône souhaitée et sélectionner Ajouter aux favoris. Votre application est enfin sur votre barre du bas.

12. Panel haut gauche avec Shell ensemble de vue bureau et Shell ensemble de vue Applications

13. Panel haut droit avec une partie des extensions comme terminal, radio, dates, etc. A vous de tester

14. Steam sur le Dash. Ouverture du compte Steam sur Voyager GS

15. Une fois lancé, avec internet actif, Steam téléchargera tous les paquets nécessaires. Attention, prévoir une partition conséquente pour Steam et tous les jeux qui s’installeront dans votre Home ou dossier personnel dans les fichiers cachés. Ici mon magasin de jeux sur Steam.

16. Steam Play est mis à jour avec près de 1000 jeux Windows parfaitement jouables sur Linux lien ici Nouvelle version du Steam Play avec Proton (Wine) lien ici SteamOS+Linux lien ici

Q : Qu’est-ce que Proton exactement ? En quoi est-il différent de la version Wine normale ? Qui a travaillé sur ce logiciel ?

La distribution Proton est un outil basé sur une version modifiée de Wine. Les améliorations apportées à Wine ont été conçues et financées par Valve et sont issues d’un effort de développement commun avec CodeWeavers. Voici quelques exemples de projets sur lesquels nous travaillons ensemble depuis 2016 :

vkd3d[source.winehq.org], l’implémentation de Direct3D 12 basée sur Vulkan.
Les ponts API natifs d’OpenVR et de Steamworks.
De nombreuses améliorations de performances et de corrections de fonctionnalités pour Direct3D 9 et Direct3D 11.
Une prise en charge entièrement révisée du mode plein écran et des manettes de jeu.
L’ensemble de correctifs « esync »[github.com], pour une amélioration des performances en multi-thread.

Les modifications apportées à Wine sont soumises en amont si elles correspondent aux objectifs et aux exigences du projet Wine plus large. Ceci a permis aux utilisateurs de bénéficier de certaines parties de ce travail depuis plus d’un an maintenant. Le reste est disponible dans notre référentiel de code source pour Proton et ses modules.

De plus, nous avons apporté notre soutien au développement de DXVK[github.com] (l’implémentation de Direct3D 11 construite sur Vulkan). Voilà ce que nous avons apporté :

Le développeur de DXVK fait partie de notre groupe graphique open source depuis février 2018.
Nous avons fourni une aide directe à notre groupe graphique open source afin de résoudre les problèmes des pilotes Mesa qui affectent DXVK. Nous avons aussi fourni des prototypes d’implémentations pour de toutes nouvelles fonctionnalités Vulkan dans le but d’améliorer la fonctionnalité de DXVK.
Nous avons travaillé avec nos partenaires de chez khronos, NVIDIA, Intel et AMD afin de coordonner la prise en charge des pilotes et des fonctionnalités de Vulkan. Source Steam Play avec Proton (Wine) lien ici

17 Infos system basiques mais pratique sur le panel droit, aussi vous pourrez voir le driver vidéo utilisé et bien d’autres infos système aussi.

18. Box Voyager Standard voir tuto ici

19. Box Voyager Wine – Gaming

Steam Mode Big Picture
Wine Config
Wine Control
Wine Applications
Winefile
Winetricks
Dxvk install
Dxvk uninstall
Vulkan infos

Capture d’écran_2016-05-26_06-14-12

20. Le lanceur steam sur Box Wine – Gaming permet de lancer la plateforme en full open. Ici le démarrage.

Capture d’écran_2016-05-26_06-12-53

21. Ici vous arrivez sur la session Steam en full. Sachez aussi que vous pourrez choisir un démarrage directement de la session voyager en sélectionnant steam au panel du haut. Choisir Gnome session pour revenir.

Capture d’écran_2016-05-28_05-31-40

22. Steam full open avec les divers catégories

23. Au lancement de Wine-Staging pour la première fois, laisser les paquets complémentaires s’installer en validant.

Wine Staging (anciennement wine-compholio) est une version spéciale de Wine incluant des correctifs et fonctionnalités qui ne sont pas encore disponibles sur les versions officielles de Wine. Le concept de Wine Staging est de fournir de nouvelles fonctionnalités plus rapidement aux utilisateurs finaux, et de fournir aux développeurs la possibilité de discuter, et d’améliorer leurs patchs avant que ces derniers ne soient envoyés en amont.

24. Wine 4.15 Staging

25. Wine Staging avec les options des optimisations.

26. Winetricks est un script rapide  à utiliser cependant avec précaution mais qui marche très bien pour télécharger et installer des bibliothèques d’exécution Windows qui sont parfois requises par certains programmes sous Wine (par ex. .NET 2.0). Il permet également de configurer certaines options de Wine, des programmes ou des jeux. Il peut être utilisé en ligne de commande, ou via une interface graphique conviviale comme ci-dessus. Par exemple, on peut installer dans la rubrique “Install an appl” le package steam pour émuler tous steam. Aussi vous pourrez utiliser vos jeux  non linux sur ce steam, sachant cependant que certains jeux ne marcheront pas dans wine. Lien ici

27. Configuration Wine Control, install dans la Box Wine – Gaming .

28. Script Install Dxvk dans la Box Voyager Wine – Gaming

29. Infos Drivers Vulkan dans la Box Voyager Wine – Gaming

30. Les plateformes Jeux sont regroupés dans la section Games + 

31. Lutris plateforme jeux linux

32. PlayOnlinux plateforme jeux linux

33. Preview Applications

34. PulseEffects avec Equalizer à été rajouté dans Section Sound & Vidéos

35. Logiciels

36. Si une fois installé, un message “…falled to download https//cdn.fwupd.org/download/…” indique une impossibilité de update. Ouvrir un terminal et faite :

Terminal :

update
upgrade
autoremove
clean

Redémarrer machine ou session

37. Sélectionner dépôts. Aller en haut au panel à droite et sélectionner dépôts de logiciels

38. Dépôts de logiciels. A vous de choisir vos dépôts et actualiser. Ou aller dans System tools/ software & update

39. Renommer. Nouveau script au clic droit de renommage photos de masse en plus de celui de Gnome-shell, qui reste simple au clic droit. Donc rajouts de 2 scripts pour renommer. Un en Anglais et un traduit en français avec plein d’options. Sélectionner les photos puis clic droit dessus et choisir Actions/renommer. Dans dossier script il y a aussi :

Scripts Nautilus

Action :

Chown-me (droit user)
Chown-Root (droit root)
Make-Executable (droit exécutable)
Renamer (renommer images us)
Renommer-fr (renommer images fr)

Check :

HashCheck.iso (contrôle hachages iso)

Images :

Jpg vs Pdf (image jpg en pdf)
Jpg vs Png (Image jpg en png)
Png vs Jpg (image png en jpg)
Png vs Pdf (image png en pdf)

40. Plugin nautilus

nautilus-image-converter (redimensionner image)
seahorse-nautilus (chiffrer..)
nautilus-admin (ouvrir dossier en root ou fichier)

41. Ouvrir en root. Clic droit…Ouvrir en tant qu’Adminitrateur

42. Tiling option. Agencement automatique vertical ou horizontal par glissement fenêtres. Très pratique et très bien fait.

43. Extension Coverflow alt+tab

44. Langues et Pays. Première chose à faire si problème de langues et clavier. Aller dans paramètres/Pays et langues sélectionner Gérer les langues installées.

45. Clavier. Aller dans System Settings/Pays et Langue/Sources de saisie et sélectionner + et ajouter et supprimer les langues en trop. Ou terminal ci-dessous.

Open terminal :
sudo (ou su) dpkg-reconfigure keyboard-configuration

46. Prise en charge des langues. Sélectionner Installer/supprimer des langues. Enlever les langues en trop et appliquer.

47. Langues et Firefox. Si Problème de langues, aller dans Edition/Préférences/Général/Langues et Apparences/Choisir puis régler supprimer ou descendre ou ajouter langues.

48. Nouveautés Voyager 10 par rapport à 9.4 Conky Batterie avec % et Power off-line ou on-line.

9. Info conky

Conky changer format date et heure sur le conky bureau. doc ici

${time %H %M %P} 24-hour format.
${time %I %M %P} 12-hour format.

Conky

Terminal :
nano ~/.conky/conky/conky14/TimeFull

Sauvegarder
Ctrl+O puis valider par ↵ Entrée

Fermer l’espace en cours / Quitter
Ctrl+X

doc fr nano ici
doc en nano (shortcuts) here

ou

Terminal :
gedit ~/.conky/conky/conky14/TimeFull

Si problème segment faite :
Terminal :
xhost si:localuser:root

changed here time :

${voffset 8}${font Astera:size=20}${color}${time %H %M %p}${font}${voffset -8}
${voffset 8}${font Sawasdee:size=15}${color1}${time %A} ${time %e} ${time %B}${font}

49. “Comme on a pu le lire sur le blog du GNOME Libre, une série de correctifs apportés à GDM avait permit de faire chuter le poids du Gnome-Shell 3.30 sur la mémoire vive : de 280 Mio de moins. Les efforts pour réduire globalement la consommation de ressources ont porté leurs fruits puisque, mis bout à bout, ce ne sont pas moins de 750 Mio de mémoire vive qui ont été libérés pour cette version !”  Le système devient très réactif.

50. Paramétrages des Extensions qu’on peut désactiver ou activer ou supprimer. Activer Appfolders management extension pour créer des sections, voir ci-dessous.

51. Installer d’autres extensions ou faire des mises à jour. Aller ici et sélectionner Click here to install browser extension. Pour les mises à jour aller en haut sectionInstalled extensions

52. Pour ajouter des icônes applications sur le Dash en bas. Aller dans Vue d’ensemble Applications construit par sections.

 54. Ouvrir…

55. Cliquer droit sur l’icône souhaitée et sélectionner Ajouter aux favoris. Votre application est enfin sur votre barre du bas.

56. Pitivi logiciel de montage vidéo

57. Rhythmbox : gestionnaire de musique, lien ici. Une application simple et intuitive de lecture audio et de gestion de bibliothèque musicale, inspirée à l’origine par iTunes® d’Apple® et distribuée sous licence publique générale V2. Noms de Musiques intégrés au tableau de notifications dans section date calendrier.
Rhythmbox repose sur le puissant moteur multimédia GStreamer.
Rhythmbox possède un grand nombre de fonctionnalités, telles que :

Support d’un très grand nombre de formats audio au travers de GStreamer
Édition des métadonnées (tag)
Lecture et création de CD audio
Support du « fondu enchaîné »
Récupération d’informations sur Internet (paroles, pochettes…)
Support des Web-radio
Listes de lecture (manuelles ou « intelligentes »)
Support des PodCasts
Bonne intégration de Magnatune ou encore Last.fm
Un système de greffons (les fonctionnalités qui vous sont inutiles sont désactivables)
Support de l’iPod et des baladeurs utilisant le protocole MTP

58. Smtube pour Youtube avec player totem qui marche bien en remplacement de Miniube qui marchait plus surtout pour les liens musiques. Icône player purple.

59. GNOME Cartes L’application GNOME Maps est un visionneur de cartes qui utilise OpenStreetMap pour fournir une carte du monde riche en données géographiques (noms de lieux, routes et distances, images satellites, etc.). Ici ma région. Magique. Aller dans Accessoires/cartes.

60. Minstick pour formater clé USB et installer une iso linux.Aller dans Accessoires.

61. Firefox 60.9 ESR Une version de sécurité

62. Agenda pour les RV et Thunderbird pour les mails.

63. BleachBit normal ou root. Un nettoyeur de fichiers comme cleaner. Aller dans System tools

64. Tous LibreOffice et Gedit, simple éditeur de texte.

65. Transmission pour les fichiers Torrents

66. Sauvegardez avec Dejà-dup. Utilitaire de sauvegarde très simple. Interface graphique pour l’outil duplicity, Déjà Dup a pour but de cacher les complexités relatives à une bonne façon d’effectuer des copies de sauvegarde (chiffrement, sauvegardes locales ou en réseau, fréquence de la prise des sauvegardes…) pour se concentrer sur l’essentiel : effectuez des sauvegardes de votre système et de vos données personnelles de manière sécuritaire, complète et fiable. Doc ici

67. Réglages des thèmes icônes, styles, curseurs, shell, images arrière-plan et écran de verrouillage. Seconde icône sur tableau gauche en bas. Où aller dans Système/ajustement

68. Système/ajustement

69. Paramétrages extensions arrière-plan avec sélection Walls officiels

70. Pour changer les dimensions de L’écran, aller dans System Settings/Periphériques/Ecrans

71. Pour activer le mode nuit, aller dans System Settings/Periphériques/Ecrans Aller en bas et activer.

72. TV HDMI. Aller Dans Paramètre système → Périphériques → Écrans et appliquer selon vos besoins en clonant par exemple votre écran pc sur la TV.

73. Audio HDMI. Aller sur Audio panel icône en haut et sélectionner Haut-Parleurs/Audio HDMI

74. Paramétrages Générales par défaut de Gnome Shell. Sélectionner première icône en bas du panneau à gauche

75. Box Voyager avec nouveau look et de nouvelles options détaillées ci-dessous.

Night Mode
Net Speed
Walls Voyager
Extensions Gnome
Conky Control
Reparation
System Info

76. Box Voyager . Night Mode. Day Mode Orange par défaut

77. Night Mode violet

78. Dark mode avec ciel étoilé.

79. Night Mode  automatique programmable. Voir ici vidéo le fonctionnement avec crontab.

 3 modes rajoutés :

Mode Automatic
Change Hours
Stop Automatic

80. Les changements d’heures se font dans nano. Ne changer que les numéros horaires et ne touchez pas au * pour les débutants.

7-19 mode Day (7h du matin à 19h du soir)
20-23 mode Night (20h du soir à 23h)
0-7 mode Dark (Minuit à 7h du matin)

Pour sauvegarder dans Nano, vous devez employer des raccourcis clavier.

Sauvegarder
Ctrl+O puis valider par ↵ Entrée

Fermer l’espace en cours / Quitter
Ctrl+X

doc fr nano ici
doc en nano (shortcuts) here

81. Box Voyager . Net speed. Lancer/fermer l’extension Simple Net speed sur le panel du haut à côté de l’icône terminal. Tout est automatique en un clic, sans passer par le panneau extensions. Un second clic pour fermer.

82. Net speed. Cliquer dessus au panel du haut avec la souris pour obtenir les différentes normes de Speed.

83. ScreenCast de gnome-shell extension. Activer sur panel du haut. Un clic à la box et on ferme. Ne fait pas Webcam comme VokoScreen.

84. Box Voyager .  Nouvelle option Walls Voyager où est regroupé et séparé tous les wallpapers et Photos spécial Voyager pour plus de cohérence.

85. Images par défaut. Ensuite faite défiler et sélectionner votre Image. Clic droit sur image et choisir Définir comme papier peint.

86. Box Voyager . Nouvelle option  Extensions Gnome. 4 sélections pour le centre d’extensions de gnome sur internet. Avec comme rubrique Name, Recent, Downloads, Popularity et Installed Extensions. Une facilité qui manquait à gnome pour aller directement sur son centre d’extensions sur internet. Surtout pour les débutants ou ceux qui sont peu familiarisés à gnome et ses possibilités réelles. En un clic, on a ce qu’on cherche.

87. Gnome extensions par défaut nommé Name sur internet.

88. Conky Control

89. Box Voyager . Nouveaux conky et d’autres supprimés. Ici nouveau conky Moonligh

88. Box Voyager . Reparation avec des options de nettoyages et configurations.

Purge Cache Home
Purge Cache Audio
Purge Cache Smtube et Minitube
Enable ‘New Document’ right-night menu Nautilus.
Restore Lost Data
Conky configuration
Bash aliases + Meteo et Lune

90. Créer une section nouveau document dans le menu contextuel au clic-droit pour avoir txt odt word doc…

91. Aller dans la Box Voyager /Reparation et sélectionner Enable ‘New Document’ right-night menu Nautilus.

*

Tuto Voyager 10 Debian Buster

Basé sur Voyager 10 Debian Buster standard , allez sur son tuto ci-dessus pour bien comprendre ce qui relève en partie de la Voyager GS où a été conservé une partie grande de la standard Voyager 10.

*

Vous aimez Voyager… Vous pouvez faire un don du montant de votre choix pour aider à sa création et aux différents frais, serveur… Merci à tous

Faire un don

*
*

2 réflexions au sujet de « Voyager GS 10 Debian Buster – Gamers »

  1. ouiiiii merci :D merci vraiment :D hoo et en plus plus de tearing video :) cette distrib c’est vraiment un bijou ^^^tout devient plus facile et plus joli :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8-) :arrow: :-? :?: :!: